Supervisory authorities

Search




Home > News

Le photon, un objet quantique irréductible

published on , updated on

Dans une approche naïve, on présente souvent un objet quantique comme étant selon le cas, soit une particule, spatialement localisée et incapable d’interférer, soit une onde, non localisée et susceptible de présenter des interférences. Une expérience récente, montre sans ambiguïté qu’il est nécessaire de renoncer à cette vision simpliste : le comportement d’un objet quantique tel le photon n’est pas réductible à une description binaire exclusive en termes classiques d’onde ou de particule.

Les physiciens du laboratoire de Physique de la Matière Condensée –LPMC (CNRS/Univ. de Nice - Sophia Antipolis), du laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques – MPQ (CNRS/Univ. Paris Diderot) et de l’institut des Sciences Moléculaires d’Orsay – ISMO (CNRS/Univ. Paris Sud) ont observé des photons dans des états ou les aspects ondulatoires et corpusculaires sont superposés dans des proportions contrôlables. Cette propriété est en outre mise en évidence dans une expérience à « choix retardé ». Ce travail fait l’objet d’une publication dans la revue Science.

Figure:

Vision d’artiste des différents comportements de la lumière en fonction de l’état de l’appareil de mesure [Copyright F. Kaiser & S. Tanzilli - CNRS]

Contact :

Pérola Milman.
Thomas Coudreau.

perola.milman@univ-paris-diderot.fr
thomas.coudreau@univ-paris-diderot.fr

Référence:

Entanglement-enabled delayed choice experiment.
F. Kaiser, T. Coudreau, P. Milman, D. B. Ostrowsky, S. Tanzilli, Science, 338, 637 (2012).